Un membre de l’ANAD s’adresse à Cellou Dalein:  » Il faut des mesures d’assouplissement »

0
604

Alors que les appels au dialogue se multiplient en Guinée, nombreux sont ceux qui se demandent si oui ou non, il faut aller au dialogue. Si certains hommes politiques comme Sidya Touré, président de l’UFR et Bah Oury de l’UDRG se disent ouverts à la concertation pour disent-ils sortir de la crise politique qui, selon eux, bloque le pays, au sein de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratique, on semble dubitatif. Si on doit discuter, c’est autour de la reconnaissance de la « victoire » de Cellou Dalein Diallo à la dernière présidentielle, soutient l’entourage du président de l’UFDG. Mais interrogé ce mardi 19 janvier 2021, un membre de l’ANAD et non le moindre, a fait une demande à Cellou Dalein Diallo. Il s’agit du candidat recalé à la présidentielle du 18 octobre dernier. « Au président de l’UFDG, je dirai que nous allons continuer effectivement la lutte mais nous ne pouvons pas dire absolument. A mon avis, nous ne pouvons pas dire absolument never, jamais, jamais. Il faut des mesures d’assouplissement mais pour moi, la condition primaire pour accepter le dialogue, il faut des actes forts. Si aujourd’hui le président pouvait libérer tous les détenus, arrêter de persécuter l’opposition, ouvrir les bureaux qui sont barricadés au niveau de l’UFDG et tendre la main pour aller au dialogue, je serai favorable à ça car c’est au tour de la table qu’on va discuter de toutes les questions », explique Dr Edouard Zoutomou, président de l’UDRP.

MLB, Refletguinee.com

Tel : 654 08 96 97