TPI Dixinn: A la barre, Madic 100 frontières demande pardon à Alpha Condé

0
590

Le procès de Mamadi Condé, militant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ( UFDG) de Cellou Dalein Diallo, connu sous le nom de Madic 100 frontières a démarré ce lundi 18 janvier 2021 au tribunal de première instance de Dixinn. A la barre, le prévenu reconnaît avoir fauté.

Mamadi Condé qui se considère désormais comme un ancien opposant dit avoir des regrets pour les actes qu’il a commis. Il demande pardon au président de la République, le professeur Alpha Condé mais aussi à tous ceux qui ont été touchés par ses vidéos sur Facebook.

Le prévenu a cependant rejeté quelques chefs d’inculpation. Il a déclaré qu’il n’est ni raciste ni xénophobe avant de rappeler qu’il a passé toute sa vie dans l’opposition à l’image de sa famille. Il ajoute même que sa sœur a trouvé la mort le jour de l’arrestation du président Alpha Condé.

L’audience est renvoyée à la semaine prochaine pour la suite des débats.

Mis aux arrêts fin octobre à la frontière entre la Guinée et la Sierra-Leone, Madic 100 frontières est poursuivi pour téléchargement, diffusion de messages, photos, dessins de nature raciste ou xénophobe, menaces, violences et injures par le biais d’un système informatique.

Inquiet par l’etat de santé de son fils, le père du prévenu, lui-même militant du RPG, est passé récemment par les médias pour demander la clémence du chef de l’Etat.

Ousmane Condé