Tibou Kamara, du rôle de médiateur à celui de l’allumeur de feu

0
442

Connu pour sa modération et sa pondération, Tibou Kamara multiplie ces derniers jours attaques et provocations. Dans sa ligne de mire, le front national pour la défense de la constitution ( FNDC). Tantôt il le qualifie de tonneau vide, tantôt de péché d’orgueil. Une attitude qui surprend bon nombre de Guinéens car le ministre conseiller personnel du président Alpha Condé était connu et reconnu pour ses prises de position plutôt moins tranchantes même conciliantes. Au point même d’être traité de  » traitre » par son propre camp. Tibou Kamara, voilà un homme qui réussissait très souvent à trouver un terrain d’entente entre les acteurs politiques. Ses atouts, être à la fois l’ami et du président de la République et du chef de file de l’opposition. Alors qu’est ce qui a changé entre-temps? Quelle mouche a piqué le ministre d’État en charge de l’industrie?
Tentative d’explication, ce que la Guinee se dirige vers des importantes échéances électorales à l’occurence la présidentielle du 18 octobre prochain. Dans ce sillage, le poste du président de la communication du directoire de campagne du RPG Arc-en-ciel ( le parti au pouvoir) a été confié à Tibou Kamara. De ce point de vue, l’homme se voit dans l’obligation de répliquer aux attaques verbales lancées par le FNDC contre le pouvoir d’Alpha Condé. Lequel pouvoir, Tibou Kamara a l’obligation de défendre. Donc dans ce cas, il est bel et bien dans son registre.
Plus loin, on sait qu’aujourd’hui certes sur le papier l’UFDG est membre du front national pour la défense de la constitution mais dans les faits, le parti de Cellou Dalein Diallo ne participe plus aux activités dudit front en tout cas pas ce qui concerne la prise des décisions. Elle est focalisée sur la présidentielle. C’est plutôt l’UFR de Sydia Touré qui semble aujourd’hui être le véritable maître à bord du bateau du front anti-3eme mandat or tout le monde sait que l’ancien premier ministre et l’ancien secrétaire général de la présidence sous Sekouba Konaté se vouent une « haine » viscérale. Tibou Kamara ne profite-t-il pas de l’absence de son « ami » Cellou Dalein Diallo au sein du FNDC pour régler les comptes de son  » ennemi juré » Sidya Touré. Pour cela, au lieu d’envoyer ses missiles directement au président de l’UFR, il préfère les diriger contre le front national pour la défense de la constitution.
En tout cas, encore une fois les récentes sorties de Tibou Kamara ont surpris plus d’un. Que cherche-t-il derrière ses sorties médiatiques? Cherche-t-il à faire plaire au président Apha Condé en prouvant son engagement politique ou plutôt à régler les comptes de Sidya Touré?
L’avenir nous edifiera.

Mamadou Lamine Barry, journaliste, chroniqueur politique