Affaire A. Sanoh : « on se croirait en Corée du Nord » (Zoutomou KPOGHOMOU)

0
92

Le procès de l’activiste Abdourahmane Sanoh s’est ouvert ce lundi 9 janvier 2023 au Tribunal de Première Instance de Mafanco. L’ancien  coordinateur du Front National pour la Défense de la Constitution ( FNDC) est poursuivi pour avoir pris part à une réunion non déclarée. Le Président de l’UDRP dénonce une pratique d’un autre âge.

Pour cet homme politique, ce procès n’avait pas lieu d’être.   » Je suis complètement surpris c’est à dire ce sont des anciennes pratiques qui reviennent. je sais que Sanoh est l’ancien coordinateur du FNDC. A ce que je sache il est dans les organisations pour accroître la conscientisation des populations vers la reconnaissance de leurs droits civiques.  Je crois que c’est un travail noble. C’est une pratique d’un autre âge, il faut le dire honnêtement. On se croirait en Corée du Nord où vous ne pouvez pas vous réunir même si c’est pour des questions de famille », a déclaré Dr Edouard Zoutomou KPOGHOMOU.
Lors de la première audience, le Procureur de la république près le TPI de Mafanco a requis 18 mois de prison assortis de sursis contre le Président de la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD). La décision du tribunal est attendue le 11 janvier prochain.

Me Mohamed Traoré, avocat de l’ancien patron du FNDC espère que son client sera purement et simplement relaxé pour délit non constitué.

MLB, refletguinee