Relance du dialogue : il faut un cadre indépendant ( Boubacar Diallo, président du parti PPD)

0
249

Le cadre de dialogue mis en place par les autorités de la transition ne convient pas à tous les acteurs sociopolitiques. Pour cause, il est jugé trop dépendant du pouvoir notamment du CNRD. Les facilitatrices nommées par le premier ministre sont refoulées par les principaux partis politiques. Boubacar Diallo, président du Parti pour la Paix et le Développement (PPD) invite la junte au pouvoir à revoir le cadre de dialogue. Pour trouver un consensus, le leader politique fait des propositions que nous invitons à découvrir dans cette vidéo. Il a aussi donné des conseils aux membres du Comité National de Rassemblement pour le Développement avant de se prononcer sur les actions de la CRIEF.