Procès de Grenade: l’accusé verse des larmes à la barre

9
3565
Un procès tant attendu s’est ouvert ce lundi matin au tribunal de première instance de Dixinn. C’est celui du jeune Aboubacar Diallo dit Grénade.
Devant la barre lundi 11 février au Tribunal criminel de Dixinn, celui qui est poursuit pour tentative de meurtre et détention illégale d’armes n’a pas pu retenir ses larmes.
 Il est présenté par le procureur de Dixinn comme un individu dangereux. Ce proche de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo a raconté comment il a été transféré à la prison de Kindia.
« Deux pickups de bérets rouges et deux autres de gendarmes m’ont escortées lorsqu’on me transférait à Kindia », raconte Aboubacar Diallo en versant des larmes.
Avant d’être transféré à Kindia, « Grenade » affirme avoir été torturé à l’Eco 1 de Kénien même devant le procureur Siddy Souleymane N’Diaye qui d’ailleurs aurait demandé aux agents de bien serrer les menottes.
Toujours devant la barre, le prévenu a sollicité sa libération. « Je risque de perdre ma vie », a-t-il averti.
Alpha Baldé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici