N’zérékoré: Ouverture des audiences criminelles au tribunal de première instance 

0
222

Huit (8) dossiers sont inscrits à l’ordre du jour dont celui des violences postélectorales du 22 mars dernier. Les dossiers de viols, d’assassinats et tentatives d’assassinat sont entre autres dossiers complétant la liste des affaires enregistrées au compte de cette audience.

D’entrée de jeu, le Procureur de la république près le Tribunal de première instance de N’zérékoré a rappelé les raisons du report de ces audiences qui devaient se ternir depuis fort longtemps. Elles sont notamment liées à la pandémie du Covid-19 et à la résurgence de l’épidémie d’Ebola à N’zérékoré. Il remercie de passage ainsi les acteurs impliqués dans la tenue des audiences criminelles pour leur bonne collaboration depuis le début du processus.

Poursuivant, Sidiki Kanté rassure les parties défense et civile que la loi sera dite dans tous les dossiers. Aucun auteur ne sera relaxé et aucun innocent ne sera condamné conclut le Procureur Kanté.

En prenant la parole, le collectif des avocats de Guinée a relevé le non-respect de la procédure pénale. Ce qui du coup empêche la tenue desdites audiences criminelles.

Seulement 2 dossiers sur les 8 inscrits sont dans les normes selon les avocats de défense. Ils sollicitent donc le report des dossiers non conformes.

Affaire à suivre…

Lanceï Naboun pour Refletguinee.com