Niger: saisie record de 17 tonnes de résine de cannabis à Niamey

0
347

C’est une saisie de drogue record au Niger. Dix-sept tonnes de résine de cannabis ont été interceptées mardi 2 mars à Niamey. Le ministère de l’Intérieur a rendu publique cette information le vendredi 5 mars.

Treize personnes ont été arrêtées par la police nigérienne, onze Nigériens et deux ressortissants algériens. La valeur de la cargaison saisie est estimée à 20 milliards de francs CFA. Cette drogue d’origine libanaise a d’abord transité par le port de Lomé au Togo.

Selon le commissaire Adili Toro Ag Ali, responsable communication de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocretis), « la drogue a quitté Beyrouth dans un container transporté par une société indienne jusqu’au port autonome de Lomé où elle a été chargée dans un camion d’immatriculation béninoise à destination de Niamey ».

Drogue venant du Liban

La drogue a été emballée dans des cartons de fruits. « Donc, à Niamey, elle sera sûrement reconditionnée dans un entrepôt qui est toujours au niveau du quartier Plateau, l’entrepôt a été construit et équipé à cet effet. Donc, cette drogue devrait être transportée dans des citernes ou des camions à destination de Tripoli en passant obligatoirement par Agadez », poursuit le commissaire Adili Toro Ag Ali, de l’Ocretis.

C’est la première fois que la police nigérienne saisit de la résine de cannabis en provenance du Liban. « Le cannabis qu’on retrouve ici souvent vient de pays avec lesquels on partage les frontières. Quand ça passe par les régions, c’est toujours les mêmes circuits : la drogue quitte des pays limitrophes qui produisent et elle transite au Niger. Elle passe toujours par Agadez avant de remonter sur Tripoli », conclut Adili Toro Ag Ali.

Rfi.fr