Monrovia : Le parlement de la CEDEAO réfléchit sur les problèmes qui entravent l’autonomisation des femmes dans l’espace communautaire

0
86

Les parlementaires de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) vont, dans le cadre d’une réunion délocalisée qui se tient du 13 au 17 avril 2021 à Monrovia (Libéria), réfléchir sur les problèmes qui entravent l’autonomisation des femmes dans l’espace communautaire, selon un communiqué de l’institution.
Il s’agira, globalement, au cours de cette réunion de déterminer les différents facteurs entravant cette autonomisation et de voir comment apporter des solutions qui puissent la favoriser dans le contexte ouest africain porté vers une intégration sous régionale réussie.
‘’La réunion de Monrovia a pour principal objectif, de fournir aux membres de la commission mixte des clés d’analyse et de compréhension des problèmes qui entravent l’autonomisation des femmes dans la région afin de proposer des solutions’’ indique le communiqué du parlement de la CEDEAO qui souligne, par ailleurs, que le choix de Monrovia pour abriter cette réunion n’est pas fortuit car le Libéria est le premier pays ouest africain à élire à sa tête une femme, en la personne d’Ellen Johnson Sirleaf.
Le communiqué rappelle également que ‘’l’égalité de genre et l’autonomisation des femmes reste au cœur du processus d’intégration régionale. Pour y parvenir, la CEDEAO s’est dotée d’un instrument juridique, l’Acte additionnel sur l’égalité des droits entre hommes et femmes pour le développement durable dans la région CEDEAO’’.
Récemment, a aussi rappelé le même communiqué, le parlement de la CEDEAO a adopté à Freetown son plan stratégique pour sa 5ème législature qui fait une part belle à ‘’ l’égalité de chance entre femmes et hommes et identifie l’autonomisation des femmes comme un axe stratégique majeur de la cinquième législature’’.
Cependant, à travers ce communiqué, le parlement de la CEDEAO reconnait que ’’en dépit des progrès enregistrés dans la promotion de l’égalité de genre, il existe toujours une série d’obstacles institutionnels, politiques ou économiques qui entravent l’autonomisation des femmes’’.
Cette réunion des parlementaires de la CEDEAO à Monrovia doit alors aboutir à ‘’des conclusions qui contribueront à la levée de ces entraves’’.
‘’L’autonomisation des femmes est un processus complexe d’accession à une pleine participation à la vie civile, politique, sociale et économique, et à l’exercice des droits correspondants’’ conclut le communiqué du parlement de la CEDEAO.
Rappelons que la CEDEAO est un regroupement de 15 pays ouest africains qui mutualisent leurs efforts pour créer les conditions d’une intégration réussie dans l’espace communautaire.

AGP