Mamou: la victoire du RPG à Ourékaba fait des mécontents au sein même du parti

1
1140

Le parti au pouvoir a remporté  lundi 11 février 2019, l’élection de l’exécutif communal de Ourékaba (Mamou). Mais cette victoire du RPG face à l’UFDG à cause de l’âge ne fait pas l’unanimité même au sein du parti  présidentiel. On apprend que le ministre Bantama aurait imposé le maire sortant qui ne bénéficie point  de la confiance de la base. Pire le ministre des sports de la culture et du patrimoine historique aurait séquestré cinq conseillers élus du RPG.

Hamidou Camara, ressortissant de Ourékaba vivant à Conakry qui a été joint au téléphone par nos confrères de la radio Espace ce mardi  a laissé entendre que le ministre a imposé El Hadj Ousmane Barry, candidat du RPG arc-en-ciel.Des militants du parti au pouvoir envisagent de battre le pavée pour exiger l’organisation d’une élection transparente. Il ajoute que plusieurs cadres du parti dont le secrétaire ont  rendu démission.

L’UFDG qui avait eu le même nombre de voix  (11 voix) parle d’une mascarade électorale et exige la reprise du vote à l’issue duquel elle estime que Mamadou Aliou Sow sera porté à la tête de la commune de cette commune rurale.
Dara Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici