Louda Baldé : « si réclamer un agrément et le retour à l’ordre constitutionnel est un crime, dites ma sentence mon colonel »

0
265

Louda Baldé, président du parti PUR dit avoir échappé à une tentative d’enlèvement la nuit dernière à son domicile situé à Dixin. L’homme politique dit avoir été sauvé des griffes des forces de l’ordre par les jeunes qui se sont mobilisés autour de son domicile pour s’opposer à son interpellation.

C’est à travers un post sur sa page Facebook que Louda Baldé a annoncé la nouvelle tout en rassurant qu’il est désormais dans un lieu sûr et qu’il reste serein. Le leader politique pense que ces ennuis découlent de sa position par au retour à l’ordre constitutionnel mais aussi à la réclamation de l’agrément de son par.

 » Je confirme qu’hier les agents ont passé toute la nuit à sillonner devant chez moi. Mais par la vigilance des jeunes leaders venus en nombre à mon domicile où ils sont restés toute la nuit durant, cela a dissuadé les forces du mal à pénétrer les lieux. Donc je profite de ce temps de repis pour remercier tous les jeunes qui ont fait le déplacement avec tout le risque que cela comporte. Je remercie également les militants et sympathisants qui ne cessent de s’inquiéter pour ma personne. Je profite de la même occasion pour vous rassurer de la sérénité qui me caractérise en ce moment. Je me porte bien et je tiens à vous rassurer que je suis en lieu sûr et que je vous reviens à très bientôt. Par ailleurs si réclamer son agrément et demander un retour à l’ordre constitutionnel de manière pacifique constituent un crime, alors mon colonel président dites ma sentence ».

Par ailleurs, Fodé Baldé de la cellule de communication de l’UFR dit également avoir échappé à un enlèvement la même nuit.

Dara Bah, refletguinee.com