Levée de bouclier du FNDC contre Alya Diaby:  » le président de l’INIDH dévoile ce qu’il voulait faire

1
437

Le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains ( INIDH) est dans le colimateur du Front National pour la Défense de la Constition ( FNDC). En cause, les propos que Alya Diaby a tenus récemment sur la possible implication de son Institution dans la libération des membres du FNDC en détention. Selon des responsables du Front, le président de l’INIDH a conditionné leur liberation à la reconnaissance par le FNDC de la nouvelle constitution mais aussi des institutions de la République. Mais selon le principal concerné ses propos ont été mal interprétés.

Par ailleur, le président de l’INIDH déclare que son institution a déjà demandé aux autorités de liberer un grand nombre de personnes arrêtées pour fait de manifestations. Ce pour desengorger les prisons en cette periode de pandémie liée au coronavirus.

 » Nous avons émis un souhait qui a été mal interpreté et consideré comme une condition pour les uns et les autres. Nous pensons qu’à l’état ce qui est nécessaire que chaque partie comprenne qu’on ne peut pas obtenir la pacification en restant crispé derrière des positions qui ne peuvent pas bouger. En ce qui concerne intersinquement la situation des membres du FNDC nous avons emis le souhait que nous serions peut-être mieux écouté par l’autre partie s’il y’a des gaz parmi lesquels nous avons exprimé cette option concernant la déclaration de non reconnaissance de ni la constitution ni les institutions mais je ne vais pas rajouter à la confusion. Les gens peuvent interpreter les choses, chacun de sa manière. Ce que je voulais faire, nous voulons contribuer à apaiser et á trouver un terrain d’entente. » se defend -t-il.

MLB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici