L’an 34 de la disparition de Sékou Touré : Un recueillement et une lecture du saint coran

1
783

Le 26 mars de chaque année, les Guinéens commémorent la disparition du premier président de la Guinée indépendante, Ahmed Sékou Touré. Une lecture du saint coran a regroupé à la mosquée Fayçal parents, connaissances et alliés.

Rresponsables du pays et représentants diplomatiques étaient également de la partie. Un recueillement a mobilisé des gens autour du mausolée d’Ahmed Sekou Touré.

« La valeur cardinale chez le président Ahmed Sékou Touré, c’est la nation guinéenne. L’ethnie n’existait pas dans ses paroles et dans ses actes. Je pense que c’est ce qu’il a transmis. Notre mot, c’est de demander à tout le peuple d’être encore uni, la main dans la main », exhorte Aminata Touré, fille du défunt président.

L’ancien ministre de la Sécurité, Madifing Diané parle des mérites de l’homme : « Sékou Touré a pu nous emmener à l’indépendance. Il a su tisser l’unité nationale. Venir ici aujourd’hui est pour nous, un devoir de reconnaissance de tout un peuple pour honorer la mémoire d’un homme qui s’est battu dans l’intérêt de la Guinée ».

MYD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici