Important communiqué du collectif des victimes de Kaporo, Kipé 2 Dimesse

3
326

Ce jeudi 11 juin 2020, Amadou Damaro Camara président du comité central du RPG érigé en assemblée nationale a été aperçu sur les ruines de Kaporo-Rails. L’homme était accompagné d’une impressionnante armada de bérets-rouges, de ses valets surnommés députés et de cadres du ministère de la ville. Damaro Camara qui n’a aucune activité actuellement à cause de l’isolement de sa boîte a tenu à faire du tourisme sur nos terres dans le but d’identifier le site devant abriter le siège de son ‘’institution’’.
Les victimes de Kaporo-Rails tiennent à préciser que ce que le pouvoir considère injustement comme réserve foncière de l’Etat ne l’est pas. Ces domaines demeurent leur propriété exclusive.
Damaro reconnaît que le site initial a été déplacé. Faut il rappeler que le siège de l’assemblée nationale devrait être construit sur l’actuel emplacement de Prima Centrer ? Finalement, le pouvoir Condé a cédé le domaine à un étranger pour en faire un centre commercial.
Les victimes de Kaporo-Rails rappellent à Damaro qu’elles useront de tous les moyens pour récupérer leurs terres.
Au-delà de la Cour de justice de la CEDEAO devant laquelle est pendante l’affaire Kaporo-Rails, les victimes sont invitées à prier pour que Dieu fasse échouer le plan machiavélique de Damaro et compagnie qui cherchent à tout prix à prendre la Guinée en otage.
Conakry le 11 juin 2020
La cellule de communication du collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici