Ibrahima Kourouma : « la libération des emprises et la récupération des biens de l’Etat, c’est sur tout le territoire national»

0
293

Le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire continue à sillonner les zones où les opérations de déguerpissement sont en cours. Vendredi, 12 mars, il était à Dubréka pour superviser les opérations. Là, il a indiqué que c’est une instruction du chef de l’Etat avant de préciser que la libération des emprises des routes vise à améliorer le cadre de vie de la population. En plus des emprises des routes, l’Etat va récupérer tous ses biens dans tout le territoire national prévient Dr Ibrahima Kourouma.

«Je voudrais rappeler que c’est un programme présidentiel. Le Président de la République, dans le souci d’améliorer le cadre de vie du guinéen a entrepris ce programme qui consiste à faire en sorte que non seulement les biens de l’Etat soient retournés dans le portefeuille de l’Etat, mais aussi que les conditions de vie des Guinéens soient améliorées. Et pour cela, nous sommes obligés de travailler en sorte que tout ce qui est occupation illégale des emprises, que nous fassions en sorte que ces emprises soient dégagées afin que le guinéen trouve un cadre de vie beaucoup plus agréable. Ce que nous avons entrepris aujourd’hui, sur instruction de Monsieur le Président de la République, qui a commencé à Conakry et qui consiste à libérer toutes les emprises et à récupérer tous les biens de l’Etat s’étendra sur l’ensemble du territoire national. Nous avons commencé à Conakry, nous sommes à Dubréka, nous avons fait Coyah et nous allons le faire sur l’ensemble du pays. Il  faut que cela soit clair dans la tête de tout le monde. Comme je le disais tantôt, c’est un programme présidentiel et il y a un début. Ce début, c’est la libération des emprises, mais aussi il y a la poursuite. La poursuite, c’est de faire en sorte que ces emprises qui sont libérées ne restent pas telles. Il faut qu’on crée des conditions pour que le guinéen lui-même ait le plaisir de vivre dans son quartier. Et je voudrais vous rassurer que le Président de la République a çà, à cœur et il nous a engagé déjà à faire ce travail. Vous pouvez le constater qu’à Kaloum, les trottoirs ont commencé à être occupés par des dallettes. Donc le président a un programme, ce programme va se poursuivre et il faut que tout le monde soit rassuré que cela se fera. La preuve est qu’on a commencé par Kaloum sur instruction du Président de la République et nous allons nous étendre sur l’ensemble du pays pour que les trottoirs qui sont libérés soient occupés correctement pour le bonheur du guinéen», a-t-il déclaré dans des propos relayés sur les canaux de communication du ministère.

Dara Bah, Refletguinee