Guinée: la FIFA installe un comité de normalisation à la Feguifoot

0
125

Il était redouté mais le CONOR est bien là. Des mois de suspicions entre acteurs du football guinéen et une ambiance d’incertitudes au sein de l’appareil fédéral ont fini par déboucher par l’installation d’un comité de normalisation.

La FIFA qui a dépêché une mission à Conakry au mois de juin dernier suite à l’incapacité de la FGF de tenir son congrès électif, a pris le temps, peut-être un peu trop de temps, pour trancher. Consécutivement à sa décision de suspendre le processus électoral jusqu’à nouvel ordre, l’instance mondiale met la Féguifoot dans un processus de transition qui devra déboucher sur la rédaction et l’adoption de nouveaux textes. Et ce, à moins de deux mois de la prochaine coupe d’Afrique des Nations au Cameroun (du 9 janvier au 6 février 2022).

Dans un communiqué publié ce lundi, la FIFA explique « qu’afin de s’assurer que la FGF puisse organiser des élections justes et transparentes ainsi que regagner la confiance de toutes les parties prenantes du football guinéen, le mandat du comité de normalisation inclut les tâches suivantes :

  • gérer les affaires courantes de la FGF ;
  • déterminer, en coopération avec l’administration de la FIFA, si des dispositions spécifiques des statuts ou du code électoral de la FGF doivent être amendées en vue de la procédure électorale ;
  • s’assurer que les nouveaux membres des commissions électorale et de recours électoral et, le cas échéant, des organes juridictionnels soient nommés par le congrès de la FGF ;
  • une fois les nouveaux membres susmentionnés nommés, s’assurer que l’élection du comité exécutif de la FGF puisse être menée conformément aux statuts et règlements applicables de la fédération.

Selon la FIFA, le mandat du CONOR court jusqu’au 30 juin 2022. C’est un groupe restreint qui prendra en charge la gestion de la FGF jusqu’au prochain congrès. Dans les prochains jours, l’instance affirme qu’elle nommera de connivence avec la CAF les membres du comité de normalisation.

En cinq ans, c’est la seconde fois que la Guinée passe au CONOR. En 2016, Salifou Camara Super V avait été confronté à une opposition avec le G11. Cela avait plonger la Fédération Guinéenne de Football dans une crise débouchant sur la mise en place d’un comité de normalisation.

Source: Foot224