Grand Hôtel de l’Indépendance : Les travailleurs envisagent un sit-in

0
322

Le 16 février, lors d’une conférence de presse à Conakry, le syndicat des travailleurs du Grand Hôtel de l’Indépendance a menacé de faire un sit-in illimité devant l’hôtel, dans deux semaines, si la Société SNA Structural Engeneers (PTY), de droit sud-africain ne les règle. Ils sont menacés de licenciement après six mois de chômage technique.  « A bout de souffle», ils réclament quatre mois de règlement à la Société SNA Structural Engeneers (PTY), qui a obtenu le marché de rénovation et d’extension du Grand Hôtel de l’Indépendance en août 2019.   « On va rester devant l’hôtel pour attirer l’attention des gens, exprimer notre désarroi, notre colère et notre déception. On ne va pas rester les bras croisés, ils vont nous abandonner », prévient Ibrahima Tounkara, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs du Grand Hôtel de l’Indépendance.

Selon Ibrahima Tounkara, la société sud-africaine n’a pas pu respecter les délais du contrat de rénovation et d’extension de l’hôtel, c’est pourquoi «elle a renégocié l’accord avec une société émiratie » afin que celle-là reprenne le projet. « Ils estiment qu’ils ne nous doivent plus rien, que désormais c’est la société émiratie qui devrait régler notre situation, alors que nous n’avons jamais vu cette société », fustige Ibrahima Tounkara.                                                                                                                                                                                                                                                            Abdoulaye Kourouma