Gnagna Barry se déchaîne :« ils ne sont pas informés, ils parlent…»

0
414

Alors qu’il était convoqué pour disputer les 5e et 6e journées des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations, Gnagna Barry n’a joué ni contre le Mali, à Conakry, ni contre la Namibie à Windhoek. Pour le premier match, le sélectionneur a indiqué l’avoir ménagé pour le déplacement sur la Namibie pour lequel plusieurs internationaux n’avaient pas le feu vert de leurs clubs. A la surprise générale, il n’a pas effectué le déplacement à cause des problèmes administratifs selon la fédération guinéenne de football. Visiblement, cette information serait erronée. C’est le joueur lui même qui a fait l’annonce chez nos confrères de CIS Médias.

Le jeune attaquant est trop fâché contre ceux qui distillent des fausses informations sur lui. En regardant le match, il dit avoir entendu des journalistes dire qu’il a plusieurs passeports. Faux rétorque le joueur tout en dénonçant le manque de professionnalisme de ces journalistes. « Moi je n’ai qu’un seul passeport, ils disent que j’en ai plusieurs, ce n’est pas vrai. Ils parlent comme ça dans un français facile sans avoir la bonne information…. J’ai joué le CHAN il y a moins de trois mois et je joue la Ligue des champions avec mon club. Comment je peux avoir un problème de passeport ?», s’interroge le joueur du Horoya.

Sur les raisons de son absence contre la Namibie, le joueur précise que c’est son club qui l’a retenu compte tenu de plusieurs facteurs. « Le coach m’a appelé, il m’a dit que dans notre ligne d’attaque, il y a trop de blessés. Il m’a dit comme l’équipe nationale est déjà qualifiée de rester avec le club comme on a deux importants matchs à jouer en ligue des champions. C’est à cause de ça que je n’ai pas voyagé avec le groupe», tranche le joueur.

C’est la première fois que le joueur prend la parle depuis le début de cette polémique. Il reste donc à savoir si cela mettra fin aux débats sur l’affaire des passeports. Car beaucoup d’observateurs s’interrogent sur la présence de certains de ses coéquipiers comme Moussa Camara ou encore Morlaye Sylla qui sont titulaires comme lui au Horoya à cette rencontre que le club aurait jugé sans enjeu.

Dara Bah, #Refletguinee