Gastronomie: Kamy EGG a 22 nouveaux diplômés

0
2412
Cuisine : l’Ecole Guinéenne de Gastronomie livre sa sixième promotion sur le marché
La Guinée a une école qui enseigne la cuisine. Il s’agit de l’Ecole Guinéenne de Gastronomie Kamy « EGG ». Crée en 2016, elle est située à Kipé non loin de la T2, dans la commune de Ratoma. Ce samedi 12 mai 2018, elle a livré sa sixième promotion lors d’une cérémonie organisée pour la circonstance. 22 élèves dont deux garçons ont reçu leurs attestations sanctionnant les trois mois de formation chez Kamy EGG.
Thierno Amadou Diallo un des heureux récipiendaires des sésames se dit satisfait de l’apprentissage qu’il a suivi au cours des trois mois de formation et estime que c’est dans la diversité que chacun peut trouver son gout. Désormais, il affirme être en mesure de faire les mets du continent et d’ailleurs.
« Je suis particulièrement ravi d’autant plus que ce diplôme est un plus pour moi. Car je suis déjà diplômé en MIAGE. Personnellement, aujourd’hui je peux faire des gâteaux de gammes variées et plusieurs autres choses. Il faut préciser que c’est dans la diversité qu’on peut avoir du travail. C’est bien de varier ses connaissances », estime-t-il.
Il ajoute que la Guinée est en retard dans la gastronomie par rapport à certains pays. C’est pourquoi il a  décidé de se lancer dans cette formation. Une manière pour lui d’aider le guinéen à avoir une alimentation saine et équilibrée. Ce qui permettra d’éviter certaines maladies qui font malheureusement des victimes de nos jours en Guinée.
A l’image de la fondatrice de Kamy EGG, Diallo compte dans l’avenir ouvrir son entreprise. Mais avant il va approfondir ses connaissances dans la gastronomie à travers des stages. Une idée partagée par sa collègue Aissatou Barry elle aussi diplômée à Kamy EGG
Au cours de cette cérémonie qui a réunie autorités de l’école, parents d’élèves et autres invités dans les locaux de l’Ecole Guinéenne de Gastronomie, Madame Barry, la PDG  se dit très heureuse du travail accompli par son équipe en si peu de temps. Elle entend lutter contre l’immigration clandestine en offrant des formations qui donnent directement de l’emploi aux diplômés. « C’est pour moi un sentiment de satisfaction et de fierté. J’ai été la première à ouvrir une école de gastronomie en Guinée et à amener ce concept avec une formation en art culinaire, que j’ai bien voulu partager avec les jeunes guinéens. C’est la sixième promotion qui sort aujourd’hui.
Pour Madame Yaya Barry former et occuper la jeunesse guinéenne est sans doute le moyen le plus efficace de lutter contre l’immigration.
A noter que ce sont 22 apprenants dont deux garçons qui ont reçu leurs attestations. Tous disent être prêts à affronter le marché de l’emploi.
Dara Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici