Front contre le troisième mandat : plusieurs artistes adhèrent au mouvement  

0
642

Le collectif ‘’Atoo’’ (cesse) s’est engagé, ce 22 avril, au sein du Front national pour la Défense de la Constitution (FNDC) pour mener le combat contre un troisième mandat, aux côtés des partis politiques et des organisations de la société civile. « Des artistes, des hommes qui ont le sens de la dignité qui ont accepté de mettre leur art et leur intelligence, comme d’habitude, comme dans leur vécu, et en tenant compte de leur conviction à la disposition de notre peuple aujourd’hui menacé par la tentative d’abus de certains de ses fils qui semblent trompés de route. Ils se sont mis en collectif Atoo, comme un ultimatum et qui par ironie ont bien voulu endosser l’image que certains ont voulu vous coller en vous présentant comme des petits drogués, vous qui véhiculez la culture de ce pays, vous qui portez une bonne partie de notre civilisation et de l’éducation de notre société, son histoire, ses valeurs. Vous qui vous battez en tant que volontaires pour faire rayonner tout cela dans le monde entier. On n’a pas trouvé d’autres mots pour vous qualifier que des petits drogués. Nous sommes très heureux aujourd’hui que vous ayez pris cela comme une ironie et l’endosser dans le cadre de ce combat très noble pour notre pays », a déclaré Abdoulrahame Sanoh, le coordinateur national du FNDC. Et d’ajouter : « Vous montrez à l’opinion nationale et internationale qu’il y a cette partie des artistes du monde des arts qui a le sens de la dignité, de l’honneur, et qui ne peut pas vendre ou de se laisser vendre à cause des miettes volées à notre peuple pour soutenir un projet aussi dangereux et aussi humiliant, aussi insultant que celui de vouloir nous proposer une imposture à travers une fallacieuse nouvelle Constitution qui ne passera jamais. »

Abdoulaye Kourouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici