FEUIFOOT vs Amadou Diaby et Paul Put: la commission d’éthique fait des révélations

11
1186

Alors que le procès qui oppose la Fédération Guinéenne de football à Amadou Diaby, vice-président exclut de la même institution et l’ancien sélectionneur de la Guinée doit se tenir le 28 février, tout laissé croire que la Guinée sera deboutée faute de preuves. C’est l’avis de la commission d’éthique de l’instance en charge du football en Guinée qui a animé un point de presse ce lundi à Conakry pour expliquer l’évolution du dossier.

La Feguifoot dispose de preuves mais qui ne sont pas encore arrivées dans le bureau du TAS alors qu’elles ont été versées au dossier par la commission d’éthique révèle Amadou Tham Camarade, président de la commission d’éthique. Il s’agit notamment d’un document sonore (une conversation téléphonique des prévenus) et le relevé bancaire qui retrace les paiements effectués par Paul Put en faveur de Amadou Diaby.

Pendant ce temps, l’ancien président de la fédération guinéenne de football a réussi à scinder en deux le dossier « Amadou Diaby-Paul Put», ce qui est contraire à la législation déplore Amadou Tham Camara.

Par ailleurs, la commission révèle qu’il n’y a plus de communication entre elle et l’avocat désigné pour défendre la Fédération dans ce dossier. « On l’a envoyé plusieurs courriers qui sont restés sans réponses».

A cette allure, la Guinée est en passe de perdre ce procès par la complicité de certaines cadres de la fédération guinéenne de football conclut Amadou Tham Camara.

Pour l’heure, le bureau exécutif de la fédération guinéenne de football n’a pas encore réagi par rapport à cette sortie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici