Durée de la transition: la CEDEAO a trouvé un accord avec le CNRD ( Emballo)

0
273

Alors qu’une manifestation est en cours à Conakry depuis ce matin à lappel du Front National pour la Défense de la Constitution pour exiger de la junte au pouvoir un retour rapide à l’ordre constitutionnel, la question est déjà réglée au niveau de la CEDEAO. Le président de la conférence des chefs d’États et de gouvernement de l’instance sous-regionale dit avoir convaincu le CNRD de faire une transition qui n’excède pas les 24 mois.

24 mois, c’est ce qui pourrait être la durée de la transition en Guinée. C’est Cissoko Emballo, président en exercice de la CEDEAO, qui a fait cette annonce ce jeudi 28 juillet 2022 lors d’une conférence animée à Bissau en marge de la visite du président français, Emanuel Macron, dans ce pays.

A encroire, le président en exercice de la CEDEAO,un accord a été trouvé avec la junte sur la question relative à la durée de la transition. Il a aussi donné d’autres éléments d’informations sur les crises qui secouent le Mali et le Burkina Fasso, tous en transition. « J’ai été à Conakry avec le président de la commission de la CEDEAO pour faire comprendre à la junte militaire la décision du sommet des chefs d’Etat que la transition ne peut pas dépasser les 24 mois. Eux, avaient proposé les 36 mois, on a réussi à les convaincre. On a fait la même chose avec le Burkina Faso. Bientôt la ministre des affaires étrangères de Guinée-Bissau va partir au Mali pour rencontrer la junte et après moi-même, je serai là-bas pour discuter avec nos frères maliens, qui je pense qu’on va arriver à un accord puisse que c’est très important qu’on finisse avec les transitions au Mali, en Guinée-Conakry et au Burkina Faso ».

Une autre annonce importante du président de la Guinée Bissau, c’est la volonté de la CEDEAO de mettre en place une force militaire anti-putsh pour empêcher ou stopper donc les coups d’États qui sont devenus récurrents. Car d’après le président Emballo il est inadmissible qu’on accepte des coups d’États au 21e siècle.

Dara Bah, refletguinee