Du chômage à l’emploi: quelques pistes de solutions (Par Oumar Diané)

0
72

Hier dans le journal de 20h 30’ j’ai suivi un élément sur le recrutement au compte des forces de défense. Personnellement je suis surpris de constater l’engouement qui caractérise ce processus de recrutement et le nombre de dossiers déjà enregistrés (plus de 6.000.000 sur l’étendue du territoire). Cet engouement me pousse à me poser la question suivante : ces jeunes sont-ils motivés parce qu’ils veulent servir la nation ou parce qu’ils sont au chômage ? En tout cas j’espère que ça soit pour servir la nation. Parce que si c’est à cause du chômage, alors chacun doit faire l’effort pour trouver une solution à ce problème de chômage hein.

Parlant du chômage selon le site Insee.fr, Un chômeur est une personne qui n’a pas d’emploi et qui en recherche un. Alors combien sont ces guinéens qui cherchent réellement un travail ? Je dirai qu’il y a des milliers. Et laissez-moi vous dire que de nos jours, les 70% de ces jeunes au chômage ont des téléphones Androïdes de 900.000 à 10 millions de nos francs et la plupart sont toujours connectés sur internet ou les réseaux 24h/24. Mais, rares sont ceux qui prennent le temps de réfléchir sur l’auto emplois. Ont-ils reçu l’éducation selon laquelle nous étudions pour chercher de l’emploi et non créer? Ont-ils manqué l’éducation ou la culture d’entreprendre à la base ou l’esprit d’entreprise ?

Je pense qu’il est temps de dire à tous les jeunes que pour goûter le miel, il faut affronter les abeilles et pour les affronter il faut bien de préparer. Si nous prenons par exemple 3.000 fg par jour pour un jeune chômeur qui se connecte, cela donnera 90.000 fg par mois et 1.080.000 fg par an. Donc, la plupart de ces jeunes dépensent 1080.000 fg uniquement pour:

1- télécharger les sons et vidéo;

2- parler de ses quotidiens sur les réseaux sociaux ;

3- parler de la vie privée des gens ou chercher les poux sur les crânes des gens. Sinon, supposons que cinq (5) jeunes se réunissent et chacun fait une économie de 1080.000 fg par an. Les cinq (5) jeunes feront une économie de 5.400.000 fg.

Pour un premier temps, ils pourront faire l’agriculture maraîchère tout en continuant à économiser chacun 1080.000 fg pour l’année prochaine et injecter aussi dans l’agriculture. Donc en deux ans, ces jeunes auraient fait un investissement de 10.800.000 fg dans l’agriculture. Imaginons un instant avec 10 ans d’investissement et de persévérance de ces jeunes ? Donc, je crois que les chercheurs d’emploi doivent à un certain moment créer des emplois en transformant les problèmes en opportunités. Car, le seul secret de la réussite reste la détermination à foncer vers de l’avant et la force à transformer les échecs en progrès. N’oublions pas quelque soit la volonté de l’Etat à trouver de l’emploi pour les jeunes, il ne pourra pas.

Les jeunes doivent plutôt demander la sécurité et l’accompagnement technique et administratif.

Oumar Diané, Citoyen