Double scrutin du 22 mars : les coordinations régionales donnent des consignes à la population

0
1312

Alors que la Guinée se dirige vers un double scrutin le 22 mars, les quatre coordinations régions du pays se sont retrouvées le 20 mars à Dubréka pour faire le point sur ces consultations électorales contestées par les opposants et certains membres de la société civil.

L’Union de la Basse-Guinée, la Coordination nationale des Foulbhés et Haali poular de Guinée, la coordination nationale des unions forestières et la Coordination de l’union de la Haute-Guinée regrettent expriment leur préoccupation quant à l’obstination du pouvoir  d’organiser ces élections malgré l’absence de certaines conditions.

Elles appellent la population à s’opposer à ce double scrutin. «Que les femmes fassent entendre leurs voix face aux crimes du pouvoir, au chômage endémique et à la crise cyclique de l’école et de l’économie. Les quatre coordinations, vivant et partageant le quotidien des citoyens, leurs peines et leurs aspirations profondes, et voyant l’épuisement de toutes les voies de recours diplomatique, juridiques, ne peuvent qu’appeler à un empêchement vaille que vaille du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars», peut-on lire dans la déclaration

Les violences en cours, les enlèvements, les déportations, les incendies criminels comme moyen de répression contre la population et la transformation du camp de Soronkoni en lieu de détention  ont aussi été condamnées par ces coordinations.

 Pour ces coordinations, Alpha Condé devrait penser à des stratégies de lutte contre la pandémie de Coronavirus au lieu de faire le forcing pour des élections.

Kourouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici