Dissension au Bloc Libéral : Faya Millimono prend la parole

0
230

Impunité, clanisme, ethno-stratégie, manipulation sont, entre autres, les accusations qui pèsent contre le président du Bloc libéral (BL). Dr Faya Millimono a rejeté ces accusations, ce O2 décembre sur Lynx FM. Pour lui, au-delà des diversions politiques, «s’attaquer à l’honneur de quelqu’un, ce que l’on a des preuves pour cela. Et quand on parle de gestion opaque de fonds, de violation des textes, ce que l’on a des preuves. En ce qui concerne la violation des textes du parti, je ne me suis pas tellement intéressé à ces dimensions, parce qu’à l’intérieur il y a tous les recours possibles. » Et de renchérir : « Ce n’est pas aujourd’hui que certains ont commencé à faire en sorte que l’image du BL soit ternie, ce qu’ils ne pourront pas. Ils ont choisi de le faire d’abord à visage couvert. Cette fois, ils ont été plus courageux à visage découvert »

Dr Faya Millimono a appelé militants et responsables politiques de son parti à maintenir la sérénité et recourir aux textes du parti pour avancer, car poursuit-il, ce n’est pas la «déclaration de deux ou trois sur les réseaux sociaux qui peut entamer la crédibilité que nous avons construite depuis des décennies.»

Selon  Dr Faya Millimono,  le BL a été formé sur des valeurs et va continuer à travailler sur les mêmes valeurs. «Celui qui vient au Bloc libéral, ne vient pas en disant que moi je suis Malinké, Peulh. On ne demande pas à quelle région tu appartiens, lorsque tu tape à la porte du BL. Je l’avais dit que le parti n’est pas propriété d’une personne, ça ne sera jamais la propriété d’une ethnie ni d’une région », a déclaré M. Millimono.

Abdoulaye Kourouma