Diplomatie :L’ambassadeur de la Russie en Guinée vient de faire une immixion grave dans les affaires internes de la Guinée (par Gaoual)

0
1218

Un chef de mission diplomatique est soumis à une obligation de reserve vis-à-vis de la politique intérieure de son Etat « accréditaire ».
La convention de Vienne sur les relations diplomatiques du 18 avril 1961 régit les rapports entre les Etats, l’immunité et privilèges du personnel diplomatique…
En outre l’article 3 de cette convention definit les rôles d’une mission diplomatique:
La représentation de l’Etat accréditant dans l’Etat accréditaire ;
La protection des intérêts de l’Etat accréditaire et ceux de ses ressortissants, La négociation avec l’Etat accréditaire ;
L’information de l’Etat accréditant par tous les moyens licites sur l’évolution de la politique interieure de l’Etat accréditaire ;
L’intensification des relations amicales sur le plan économique, social, culturel…

Etant diplomate, demander à l’opposition guinéenne d’être responsable est une forme d’immixion gravissme dans les affaires intérieures de l’Etat guinéen.

Les privilèges et immunités diplomatiques ne peuvent vous soustraire de vos abligations de reserve que vous venez de rompre.
Dans ce cas de figure, le ministre des affaires étrangères de la Guinée doit vous convoquer son excellence Mr l’ambassadeur pour que vous vous expliquiez sur cette sortie inopportune, car ce département est le premier interlocuteur des représentations diplomatiques en Guinée.
Un Etat accréditaire est bien fondé de demander votre rappel ou vous déclarer « persona non grata ».

Moustapha Gaoual Sow, Universitaire/sowmoustapha89gn@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici