Deuxième jour de grève à l’enseignement supérieur : le mot d’ordre respecté à l’ISIC

0
278

Ce samedi 23 janvier 2021, c’est la deuxième journée de grève déclenchée dans les institutions d’enseignement supérieur. Comme hier, les activités sont perturbées dans la plupart des universités. C’est le cas à l’Institut Supérieur de l’information et de la Communication (ISIC) de Kountia où c’est seulement le service minimum qui est assuré.

Plusieurs programmes n’ont pas été exécutés à l’Institut Supérieur de l’information et de la communication (ISIC) de kountia. Par exemple, la conférence débat qui était prévue dans l’amphithéâtre a été ajournée. Elle est organisée par l’ONG protection fille femme de Guinée , portant sur la migration irrégulière et la traite des personnes . Même les pré soutenances n’ont pas eu lieu car les membres du jury étaient absents.

À l’intérieur de la cour , aucun étudiant n’est visible. Les responsables de l’Institut étaient présents contrairement aux enseignants. Rencontré au parking de l’Institut, M. Mamadi Camara, chargé des affaires extérieures, affirme que « nous sommes à bout de souffle, les primes ont pris beaucoup de retard….».

Mamadi Camara dont le véhicule de service est en panne n’hésite pas à dire que les enseignements sont dans une situation difficile. Cette situation risque d’affecter sérieusement la formation des étudiants. L’année passée, les cours ont connus des perturbations à cause du covid 19 .

Yaya Barry