Désignation du représentant de la société civile à la CENI: Dansa Kourouma met les pieds dans le plat des organisations de la société civile

0
434

Le conseil national des organisations de la société Guinéenne est constament critiqué chaque fois qu’il s’agit de désigner les représentants de la société à la CENI. Les autres organisations reprochent au CNOSC de vouloir à tout moment de désigner les représentants de la société civile. Dans une interview accordée à notre rédaction ce lundi, le président du CNOSC s’est defendu.

« Qui a qualité de designer quelqu’un à la CENI en tant que société civile. Il y’a des principes de la légalité. Cette légalité exige que l’organisation qui doit désigner soit reconnue comme une organisation de la société civile agrée. Donc une reconnaissance juridique de l’Etat. Deuxiéme critère, c’est la légitimité. Quand vous dites que vous êtes une plateforme de la société civile, il doit y avoir une vie démocratique en votre sein. Vous devez organiser des congrès, renouveler vos instances dirigeantes pour que vous soyez reconnues comme légitimes. Vous connaissez quelle plateforme de la société civile en Guinée qui organise des congrès en dehors du CNOSC. Je défie n’importe qui s’il connaît une plateforme de la société civile qui a organisé des congrés électifs périodiquement en dehors du CNOSC. En ce moment je vais me déjuger. Il existe pas. Les autres organisations de la société civile n’ont qu’á se mettre en règle avec la loi pour avoir les mêmes privilèges que nous. »

MLB, refletguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici