Des cas de covid-19 à la maison centrale : Bah Oury demande la libération de certains détenus

1
450

Plusieurs personnes ont trouvé la mort ces derniers temps à la maison centrale de Conakry. Alors que beaucoup ont évoqué depuis la possibilité que ça soit dû au Covid-19, le ministère de la justice a apporté des précisions hier dans un communiqué. Selon le ministère parmi les morts, c’est seul qui l’est à cause du coronavirus.

Cette maison carcérale surpeuplée pourrait être un terrau fertile de propagation de cette maladie qui fait des ravages dans le monde selon Bah Oury. Le président de l’UDD demande aux autorités de prendre des mesures parmi lesquelles la libération des personnes condamnées pour des raisons mineures.

«Pour des raisons humanitaires et sanitaires, il est urgent de procéder à la libération anticipée de toutes les personnes condamnées pour des raisons mineures.En plus il faut revoir les cas de tous ceux qui croupissent sans jugement dans les prisons. Il est urgent d’agir», a tweeté l’ancien ministre.

Construite pour accueillir 500 personnes, la prison centrale de Conakry abrite 1.500 détenus selon des organisations de défense des droits de l’Homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici