Dérives sur les réseaux sociaux : un ancien ministre propose une solution « concrète »

10
1997

En Guinée depuis plusieurs mois, des jeunes communicants des partis politiques  font un usage dévoyé des réseaux sociaux. Ils y publient des postes appelant à la haine et à la violence. Toute chose qui a valu à certains d’entre eux la prison. C’est l’organisation de la société civile, le Balai citoyen qui est à l’origine de cette interpellation et l’incarcération de ces jeunes. Sékou Kourouma, ancien ministre de la Fonction publique, préconise la création d’un système de veille au niveau des partis politiques pour lutter contre ces dérives.

« Au niveau des états-majors des partis politiques, il conviendrait de mettre en place un système de veille, de contrôle des réseaux sociaux pour être vigilant sur les propos et surtout pour rappeler à l’ordre des communicants qui font des dérives » affirme l’ancien ministre.

Cependant, ce membre du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel a salué l’initiative du balai citoyen. Sékou Kourama parle de la fin de la recréation.

MLB pour refletguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici