Covid-19 : Des femmes se dressent contre la pandémie

52
986

Le REPSFECO, Réseau paix et sécurité pour les femmes de l’espace CEDEAO, a lancé ce lundi 22 juin à Kakimbo (Ratoma), son projet de sensibilisation contre la Covid-19. Le but, sensibiliser les femmes qui sont les plus exposées, selon le réseau, à appliquer les mesures barrières afin de stopper la propagation du virus en Guinée. Des masques, des kits et des savons ont été distribués à des femmes dans ce quartier.

Madame Koïvogui Dorcas Nema Dioné, présidente du Réseau et porte-parole du Collectif des femmes de Guinée pour la paix, a rappelé que les effetsdégâts de cette pandémie dans le monde et en Guinée. «La paralysie, c’est dans le pays et tous les secteurs. Les écoles, les lieux de cultes : mosquée et église sont fermées. Nous en tant que femme nous voyons que la paix est menacée vue que nous sommes confinées et que nous femmes, nous ne pouvons pas restées à la maison sans rien faire. Nous organisons cette campagne afin de contribuer à la lutte nationale engagée contre le coronavirus», a expliqué Mme Koïvogui.

A travers ce geste, le REPSFECO accompagne le gouvernement et le peuple de Guinée, notamment les femmes dans la lutte contre la pandémie. «Nous essayons d’assister les femmes et surtout celles des communautés de base dans la lutte contre la Covid-19. Pourquoi les femmes des communautés de base ? Parce qu’elles sont en majorité analphabètes en plus elles n’ont pas l’information que nous avons. Donc nous voulons allez en tant que mère, fille, sœur, vers elles pour leurs dire que le taux qui est donné c’est à dire le nombre de cas confirmé est bien réel, on exagère rien et que le virus est là et circule. La seul possibilité qu’on a pour se protéger est de respecter les mesures barrières afin qu’il n’y ait plus de victimes. A Coyah et à Dubréka nous allons aussi distribuer ces kits», a ajouté la présidente du REPSFECO. Selon elle, les populations de ces préfectures seront sensibilisées et conscientisées aux risques de la pandémie.  

La campagne va durer sept jours afin de distribuer aux femmes 100 sceaux, 3000 masque, 20 cartons de savons, entre autres, à Sonfonia, Dubréka et Coyah, car elles sont beaucoup exposées dans les marchés et autres lieux publics, précise-t-elle.

 Abdoulaye Kourouma 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici