Contentieux électoral: voici ce que compte faire l’opposition républicaine

0
1591

Les leaders de l’opposition républicaine réunis en plénière le 30 avril au QG de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée), vont battre le pavé dans une semaine. Motifs : le non-respect des engagements conclus lors des différents accords politiques entre le gouvernement et les opposants.

Pour le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, aucun point du communiqué issu de la rencontre entre le présidente Alpha Condé et lui, le 2 avril à Sékhoutouréya, n’a été appliqué. « Pour les contentieux électoraux, nous nous sommes rendus compte qu’il n’y a pas eu encore de progrès. Chacun campe sur sa position. A la CENI (Commission électorale nationale et indépendante), il n’y a pas de progrès. On nous apprend que le gouvernement est en train de proposer un projet de loi, alors que l’accord politique du 12 octobre 2016 indique clairement qu’une proposition de loi introduite par l’opposition républicaine devait servir de base de discussion pour la nouvelle loi sur la CENI. La même institution estime qu’on ne peut pas finir l’opération d’audit et d’assainissement du fichier électoral avant juillet 2019, alors que les élections devraient se tenir au plus tard au premier trimestre de la même année. Donc nous avons constaté qu’il y a que trop peu de progrès. Des échanges ont eu lieu, mais il n’y a rien de concret », regrette Cellou Dalein.

MYD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici