Conakry : arrestation de quelques étudiants guinéens de Chine venus manifester devant l’ambassade

0
130

Lundi 20 avril 2020, des jeunes étudiants ont protesté devant l’ambassade de la Chine en Guinée pour dénoncer les exactions des autorités chinoises envers les africains noirs en Chine en général et les guinéens en particulier accusés à tort d’être porteurs et distributeurs du covid-19. Mais cette manifestation a été presque tuée dans l’œuf et certains protestataires mis aux arrêts.

Barry Amadou, étudiant en master dans une université chinoise fait partie de ceux qui ont été interpellés et retenus pendant des heures avant d’être libérés. Il affirme qu’il a été brutalement arrêté par les forces de sécurité postées devant l’ambassade de la Chine en Guinée. Un comportement que le jeune étudiant déplore. Parce que dit-il, lui et ses amis sont juste venus pour protester pacifiquement devant l’ambassade de la Chine en Guinée. L’unique objectif était de faire arrêter la discrimination contre les africains. « j’ai été brutalisé lors de mon arrestation et quand on était dans le véhicule de la police, un agent ne cessait de me menacer. Heureusement, il y a eu des gens qui ont pu nous aider si non ça allait être vraiment compliqué pour nous ».

Cette mésaventure ne décourage pas ces étudiants guinéens qui ont pu regagner le pays avant la fermeture des frontières. Ils promettent de continuer les actions tant que la situation de leurs camarades ne change pas en Chine.

Les Africains et plus particulièrement les étudiants traversent des moments difficiles en ce moment dans certaines villes de la Chine. Nombre d’entre eux sont contraints de se confiner dans des hôtels à leurs frais. Ils sont privés d’accès à plus endroits dont les supermarchés.

Dara Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici