Compte-rendu du conseil des ministres de ce jeudi 6 janvier 2022

0
44

La session ordinaire du Conseil des Ministres s’est tenue ce jeudi 6 janvier 2022 de 10h à 12h sous la haute autorité de son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Président du CNRD, Chef de l’État, Chef suprême des Armées, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA.

Les points suivants étaient inscrits à l’ordre du jour :

  1. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT

DE LA TRANSITION, PRESIDENT DU CNRD, CHEF DE L’ETAT, CHEF SUPREME DES ARMEES.

  1. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL

INTERMINISTERIEL DU MARDI 4 JANVIER 2022.

  1. RECOMMANDATIONS ET DECISIONS
  1. DIVERS

I. MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA TRANSITION

Au titre du premier point de l’ordre du jour, Son Excellence Monsieur le Président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, a instruit le Ministre Délégué à la Défense de procéder à un inventaire exhaustif des équipements agricoles de son département qui peuvent être utilises pour contribuer au programme de développement agricole du Gouvernement. Il a également demandé au Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage pour faire l’état des lieux du secteur agricole afin de trouver une solution pérenne visant à atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Concernant le secteur des Arts et de la Culture, le Président a rappelé le rayonnement historique de la Guinée à l’international grâce à ce secteur qui faisait ainsi la fierté de tous les Guinéens. Il a demandé aux membres du Gouvernement de sillonner l’intérieur du pays, de dénicher des trésors culturels qui contribueront à enrichir notre patrimoine culturel et artistique. Le chef de l’État, a salué, à cet effet, la participation du Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, M. Alpha Soumah, à la 6ème édition du Festival Culturel du Fouta Djallon organisée fin décembre à Labé.

Sur le plan de l’énergie, Le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a instruit le Gouvernement d’élaborer un Plan Directeur du Port Autonome pour le long terme et d’accélérer les travaux d’extension. Le Président a demandé qu’une réflexion approfondie soit menée pour combler le déficit en énergie en veillant à ce qu’Électricité De Guinée (EDG) soit rentable, ce qui passe par l’acquittement correct des factures d’électricité par les consommateurs et une situation claire des dépenses et charges d’EDG.

Le Président de la Transition a expliqué que l’accompagnement des retraités de la Fonction publique est une priorité pour le Premier Ministre et le Gouvernement à travers notamment la recherche d’une solution de revalorisation des pensions.

Concernant l’Habitat, le Président Mamadi DOUMBOUYA a instruit le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire de veiller à empêcher l’occupation anarchique du Domaine public maritime (DPM) rappelant qu’il existe des extensions illégales du DPM.

Au Ministre de la Jeunesse et des Sports, le Colonel Mamadi DOUMBOUYA a demandé de revoir la composition du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) étant donné que certains membres ne doivent plus y siéger.

Enfin, en souhaitant la bienvenue au Ministre de la Justice, Me Moriba Alain Koné, le Chef de l’État a rappelé tout son attachement à une Justice qualifiée, indépendante, impartiale et rigoureuse.

II. COMPTE RENDU DE LA SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL INTERMINISTERIEL DU MARDI 21 DECEMBRE 2021.

Dans sa communication, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Mohamed BEAVOGUI, a abordé deux points au titre de son message. Tout d’abord il a souhaité la bienvenue dans le groupe au nouveau Ministre de la Justice, Me Moriba Alain Koné. Tout en lui rappelant la très lourde charge qui lui incombe de diriger ce ministère, il l’a assuré son soutien total ainsi que celui de l’ensemble de ses nouveaux collègues. Ensuite, il a informé le Conseil du sinistre survenu à Boffa avec l‘incendie qui a ravagé tout un village. Il a notifié au Conseil que sur instruction de son Excellence M. le Président de la République, il avait conduit une délégation ministérielle sur place afin de constater les dégâts et apporter un soutien moral et matériel de son Excellence M. le Président de la République, de lui-même, du Gouvernement et de l’ensemble du peuple de Guinée aux personnes sinistrées.

Au titre des communications, le Ministre de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat a fait une communication relative au projet de vulgarisation des conventions internationales sur la protection, la mise en valeur et la transmission du patrimoine culturel National. Le Ministre a rappelé que la République de Guinée est dotée d’un patrimoine culturel matériel et immatériel très riche et varié. En effet, disait-il, les quatre (4) régions naturelles regorgent d’un nombre important de sites et monuments historiques, de sites archéologiques, de paysages culturels, d’ensembles architecturaux et d’innombrables pratiques rituelles, artistiques et culturelles qui leur sont associées. Par conséquent, il a estimé qu’il était temps, à l’instar des autres Nations du monde.

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement présents se sont exprimés. Les avis ont porté notamment entre autres sur :

  • L’importance de la culture et de sa préservation pour une nation.
  • La nécessité de faire un inventaire complet de tous les sites touristiques du pays, de les répertorier et de les vulgariser.
  • La restauration des festivals nationaux et autres troupes artistiques qui représentaient les valeurs culturelles et artistiques du pays.
  • La mise en adéquation de l’art et de la culture avec l’éducation nationale afin de permettre aux générations actuelles et futures de s’en imprégner et s’en approprier.
  • Le développement d’une politique publique de la culture, du tourisme et de l’artisanat avec des objectifs de court et moyen terme précis permettant leurs vulgarisations.
  • La nécessité de protéger l’art et la culture guinéenne par des brevets et autres patentes à l’instar de plusieurs pays de la sous-région.
  • La nécessité d’avoir un musée national digne selon les standards internationaux.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage a fait une communication portant sur la campagne Agricole 2022-2023 et les équipements agricoles. Elle s’articulait sur trois (3) principaux sujets qui sont (i) le mécanisme de distribution et de gestion des engrais, (ii) l’inventaire et l’état actuel des équipements agricoles et (iii) la nécessité de se doter d’un code foncier rural.

Pour conclure sa communication, le Ministre a fait certaines propositions/recommandations au Conseil Interministériel dont entre autres :

  1. Concernant la disponibilité des intrants pour le lancement de la campagne agricole :
  1. La réactivation du prêt de la BADEA d’un montant de 55 millions USD par le ministère de l’Économie et des Finances ;
  2. Le lancement de la commande sur la base des besoins exprimés pour la campagne 2022-2023 ;
  3. Le recrutement de privés pour la commercialisation et la distribution des intrants ;
  1. Concernant la mécanisation agricole :
    1. Le recrutement de deux opérateurs privés pour la gestion des équipements agricoles et la sécurisation des engins agricoles à travers l’installation d’un système de géolocalisation GPS ;
    2. La facilitation d’acquisitions de matériel agricole en éliminant l’intégralité des droits de douane ; L’acquisition progressive d’environ 1000 nouvelles machines (dont 300 pour un départ) pour compléter les équipements des CPA et céder aux populations à travers des mécanismes de crédit-bail ; L’utilisation des 100 tracteurs sécurisés au niveau de la Gendarmerie à Sonfonia ;
  2. Concernant le code foncier rural :
    1. La mise en place d’une commission interministérielle qui aura pour mission de proposer un mécanisme rapide et sécurisé de formalisation des baux sur les domaines agricoles avant le début de la campagne 2022-2023 ;
    2. La mise en œuvre de la Feuille de Route sur le foncier Agricole rural qui aboutira à l’élaboration d’une politique foncière Agricole et d’une loi foncière Agricole avec l’accompagnement de l’AFD ;

Au cours du débat, plusieurs membres du gouvernement se sont exprimés. Les avis ont porté notamment entre autres sur :

  • La nécessité d’avoir une vision et une politique agricole bien définit ;
  • La nécessité de revoir les statuts et/ou la gouvernance de la chambre nationale d’Agriculture afin qu’elle puisse pleinement remplir sa mission ;
  • La nécessité de tenir compte de l’impact environnemental de l’agriculture et par conséquent d’associer le Ministère de l’Environnement dans certaines prises de décisions et au développement du code foncier rural ;
  • La nécessité de limiter voire interdire les importations des produits agricoles et avicoles (poulets, œufs, etc.) ;
  • La gestion adéquate des intrants notamment le manque de formation appropriée dans l’utilisation par les agriculteurs desdits intrants ;
  • RECOMMANDATIONS ET DECISIONS.

Au terme du débat, le Conseil a remercié et félicité le Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat pour sa communication. Le Conseil a recommandé au Ministre de se pencher sur toutes les suggestions soulevées au cours des débats et de préparer une politique publique sur la promotion de la culture, de l’art et du tourisme qui fera l’objet d’une communication lors d’un des prochains Conseils Interministériels. Cette politique doit inclure entre autres des mesures incitatives pour relancer lesdits secteurs plus précisément ceux de l’art et de la culture.

Le Conseil a remercié et félicité le Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage pour sa communication. Le Conseil a validé l’ensemble des propositions de Mr le Ministre. En outre, le Conseil a recommandé au Ministre de tenir compte des éléments soulevés lors du débat et de développer une politique agricole de transition pour la Guinée avec une vision claire et bien définit.

  • IV – DIVERS

Le Ministre de la Fonction Publique et du Travail a informé le Conseil que certains fonctionnaires qui devraient faire valoir leur droit à la retraite ne l’ont toujours pas fait. Il a rajouté qu’il a déjà mis en application la note circulaire de son Excellence M. le Premier Ministre sur la méthode de remplacement des ayants droit à la retraite. Ainsi, le Premier ministre rappelé et insisté au niveau des Ministres que la consigne du Président de la République sur ce sujet était claire : « Toutes les personnes qui doivent aller à la retraite iront à la retraite ». Il a instruit de suivre scrupuleusement la note circulaire déjà distribuée.

Conakry, le 6 janvier 2022

Ousmane Gaoual DIALLO, Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Porte-Parole du Gouvernement