Communiqué du collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse

0
267

Le Collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse 2019 constate avec indignation la diffusion de communiqués et la floraison de panneaux publicitaires de la société fantôme nommée IMAAG-Holding.
Des sociétés privées et des particuliers sont ainsi invités à acheter des ‘’Terrains équipés’’ de la fibre optique, de réseaux d’assainissement etc sur ce que le Ministère de la ville qualifie de Centre Directionnel de Koloma.
IMAAG-Holding, création imaginaire d’Ibrahima Kourouma et de ses acolytes, communique ses adresses et ouvre ses bureaux à tout citoyen riche qui souhaite acquérir un ou des espaces à Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse.
Cette campagne publicitaire satanique ne vise qu’à bazarder ces domaines propriétés de 1203 familles injustement expulsées en février et mars 2019 par le pouvoir d’Alpha Condé.
Bien avant la casse, les victimes ont dénoncé une tentative d’accaparement de leurs biens par des clans mafieux animés de haine contre une population sans défense. Il est désormais clair que l’argument fallacieux de transfert de l’administration publique de Kaloum vers Koloma n’était qu’un plan diabolique pour tromper l’opinion.
Les différents clans cherchent à partager entre eux les terres confisquées. Nous sommes maintenant à la dernière phase : celle qui consiste à vendre le reste aux plus offrants (personne morale et physique). L’idée est claire, il faut se remplir vite les poches avant le déclin du régime.
Comment comprendre que des guinéens soient jetés dans la rue avec bagages et enfants pour céder les endroits récupérés à d’autres guinéens et à des étrangers ?
Ne sommes-nous pas guinéens comme les autres ?
Les victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse prennent à témoin l’opinion nationale et internationale contre les agissements du pouvoir de Monsieur Alpha Condé.
Le collectif réaffirme que les terres de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse ne sont pas des propriétés de l’Etat. A titre d’exemple, les numéros de quelques arrêtés délivrés aux victimes par les autorités de la première et de la deuxième République.
Arrêté No 5077/MUHD/83 signé le 17 mai 1983 par le Ministre Elhadj Moussa Diakité
Arrêté No 7338/MUHD/83 délivré le 23 juillet 1983 par Elhadj Moussa Diakité
Arrêté No: 3005/MHUD/84 du 11 juin 1984 signé par capitaine Kerfalla Camara
Arrêté No: 3567/MUHD/84 du 20 août 1984 signé par capitaine Kerfalla Camara membre du CMRN (comité militaire de redressement national)
Arrêté No 4208/MUHD/84 signé le 25 octobre 1984 par le capitaine Kerfalla Camara
Arrêté No 3590/MAT/85 du 06 avril 1985 signé par capitaine Kerfalla Camara
Arrêté No: 14.576/MAT/85 du 27 novembre 1985 signé par capitaine Kerfalla Camara
Arrêté No: 14.577/85 du 29 novembre 1985 signé par capitaine Kerfalla Camara

Le Collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse 2019 connait les commanditaires de cette tragédie. Il agira en temps opportun.
La victoire est proche et c’est pour cette raison que les victimes sont invitées à rester mobilisées comme un seul homme et à attendre les consignes.


Conakry le 30 août 2020
Transmis par la Cellule de communication