Charles Wright après les menaces contre Aly Touré : personne ne peut éteindre la machine… »

0
126

On vous l’annonçait dans un précédent article, le procureur spécial près la cour de répression des infractions économiques et financières, Aly Touré, a reçu des menaces de mort la nuit dernière. Charles Wright, procureur général près la cour d’appel de Conakry s’est rendu à son chevet dès qu’il a appris la mauvaise nouvelle. Là, il a pris la parole pour réitérer l’engagement de la CRIEF et la justice guinéenne à mettre fin à l’impunité, à la corruption entre autres. « Aucune forme de menace n’arrêtera la machine de l’impunité dans notre pays. Plus qu’un devoir, la lutte contre cette délinquance économique et financière reste et demeure une obligation tant morale que professionnelle pour tous les magistrats guinéens. Si la menace de mort est le prix de la délivrance de ce peuple du joug de la pauvreté, la corruption, le blanchissement de capitaux, d’abus d’autorité, les colporteurs de cette entreprise trouveront la loi devant eux dans l’intérêt exclusif du peuple de Guinée ».

Le procureur précise qu’une enquête est déjà ouverte avant d’encourager ses collègues à poursuivre leurs activités. « Le recueillement des premiers indices est en cours, mon parquet communiquera le lundi. Courage chers collègues, c’est malheureusement le prix à payer. Que veille sur vous ».

Dara Bah, refletguinee