Ce communiqué n’est pas du ministère guinéen de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation !

0
668

Ce communiqué attribué au ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) est faux. Pourtant, il a été largement partagé dans des groupes WhatsApp et Messenger, entre les 07 et 08 janvier 2024. Le communiqué  est titré comme suit : « MULTIDIFFUSION SUR LE PROBLÈME DE TRANSPORT DES ÉTUDIANTS ET ENCADREURS ». 

S’adressant aux étudiants et aux encadreurs, il annonce qu’une «campagne d’offre des patins et vélos aura lieu le 15 janvier 2024 ». Ceci pour permettre aux derniers de surmonter la crise temporaire, faisant référence aux difficultés d’approvisionnement en carburant suite à l’explosion du principal dépôt d’hydrocarbures de la Société guinéenne de pétroles, survenue à Kaloum dans la nuit du 17 au 18 décembre 2023.

Des citoyens qui voulaient s’assurer de l’authenticité de ce document l’ont partagé avec nous pour procéder à sa vérification. Ainsi, nous avons analysé le communiqué en question et contacté différentes sources officielles. L’observation nous a permis de déceler des fautes d’orthographe, de syntaxe et de sens. Ce que ne pourrait pas se permettre un ministère comme celui de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. Ce fait a renforcé davantage nos doutes sur l’authenticité de ce document.

Toujours dans le but d’authentifier ce communiqué, nous avons fait un tour sur les canaux de diffusion du ministère de l’Enseignement supérieur de la Recherche scientifique et de l’Innovation sur les réseaux sociaux. Là, aucune trace du fameux communiqué, ni sur sa page Facebook, ni sur son compte X (anciennement Twitter). En parcourant la page Facebook du département, nous avons toutefois retrouvé un communiqué qui ressemble curieusement à celui faussement attribué au MESRSI. Celui-ci est relatif au recensement biométrique des étudiants couplé aux demandes et renouvellements des bourses.

En comparant les deux documents, on se rend compte tout de suite de la supercherie.

Le vrai communiqué a une entête sur laquelle il y a le logo du Ministère et du Branding national. En pied de page, nous retrouvons les adresses qui renvoient vers les canaux de communication du département (Facebook, X, site internet et Gmail). Le texte du communiqué est justifié, aéré, lisible et sans fautes d’orthographe.

Tandis que le faux communiqué n’a ni entête ni de pied de page ; avec un texte décousu et truffé de fautes d’orthographe. L’aspect du document est flou, ce qui altère les couleurs originales et donne l’impression qu’il a été redimensionné préalablement.

Nous avons contacté le ministère

En dépit des éléments susmentionnés, nous avons jugé utile de contacter le service de communication du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Joint au téléphone, Abdoulaye Keïta, conseiller chargé de mission et responsable adjoint de la communication du ministère est catégorique : « c’est de la désinformation ». Le communiqué n’est pas du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a-t-il confirmé.

Et d’ajouter : « Je trouve dommage que des personnes pour des raisons inconnues se permettent à faire passer une telle communication, surtout en cette période de crise. Ils l’ont fait peut-être pour faire le buzz mais pour moi c’est grave. Une institution comme l’Enseignement supérieur ne peut pas permettre de tels agissements ».

S’agissant des dispositions prises contre ce genre de pratiques, Abdoulaye Keïta n’exclut rien contre les auteurs. « Pour l’instant et pour ce cas précis, nous n’avons pas pris une décision immédiate. Mais nous n’excluons rien les prochains jours. Nous sommes en alerte pour faire éventuellement des enquêtes afin de retrouver l’origine de tels types de communication […] Nous n’excluons pas d’engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de telles désinformations », a-t-il indiqué.

Contexte difficile

La diffusion de ce faux communiqué intervient dans un contexte difficile suite à l’incendie survenu au plus important dépôt de carburant de la Guinée. Face à la crise qui secoue le secteur des transports, le gouvernement guinéen a décidé « de la suspension des cours au niveau de tout le système éducatif du 08 au 14 janvier 2024, inclusivement ». C’est à cause des conséquences qu’un tel communiqué peut avoir que nous avons décidé de le vérifier.

Verdict

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation n’a annoncé aucune  campagne de distribution de patins et vélos aux étudiants et aux encadreurs dans les institutions d’enseignement supérieur de Guinée. Le communiqué circulant dans ce sens sur les réseaux sociaux est faux.


Cet article a été rédigé par Mamadou Ciré Barry, dans le cadre du projet d’Éducation aux Médias, à l’Information et au Numérique Plus (EMIN+) avec le soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Il a été édité par Thierno Ciré Diallo et approuvé par Mamadou Bhoye Bah, directeur de publication de refletguinee.com

Une information à vérifier ? Une erreur à signaler dans l’article ? Ecrivez-nous à: alertes@guineecheck.org  ou sur WhatsApp/Telegram/Signal au : +224 664 43 20 23 ou via l’ensemble de nos canaux sur les réseaux sociaux.