Bras de fer EBOMAF-GUITER: ce qu’on ne vous dit pas ( enquête)

0
62

Depuis quelques jours, le PDG d’EBOMAF S.A et GUITER S.A se livrent à travers des médias interposés à des accusations et contre accusations. Dans cet imbroglio, la presse se donne à cœur joie. Parfois, elle donne des informations partielles voire même des informations erronées avec des chiffres qui ne tiennent pas la route. Votre quotidien électronique, www.refletguinee.com s’est intéressé à ce dossier qui empoisonne le débat national. L’affaire qu’on vous raconte ici remonte à 2014, un contrat a été signé entre la société EBAMOF S.A et l’Etat guinéen. Il porte sur la reconstruction de la route Kankan-Kissidougou et celle de Kankan-Mandiana pour un coût d’environ 500 millions d’euros. Dans un premier temps, l’Etat guinéen s’est engagé à mettre un fonds de garantie de 120 millions d’euros. Mais un montant que l’Etat guinéen ne versera jamais car il le juge exorbitant. Finalement, il décide de dégager une tranche ferme de 65 millions d’euros. Mais à ce niveau, il faut apporter  cette précision, le montant hors TVA et hors douanes est à 55 millions d’euros. Avec les taxes, le montant arrive à 65 millions d’euros. Autre précision, ce montant n’est pas destiné seulement à réaliser les 20 km de routes. Car il y a la réalisation des ouvrages de franchissement, l’installation générale de  chantier, l’assainissement, la chaussée, le revêtement etc.

Mais quand est ce que la société Guiter S.A est rentrée dans la danse ? Ce sont les autorités guinéennes  qui  ont demandé à l’entreprise Ebomaf d’associer Guiter S.A c’est à dire Guiter a 49% et Ebomaf 51% pour la réalisation de la route Kankan- Mandiana. Au finish, la société Guiter S.A s’est adjugée le marché.

 Maintenant sur les 65 millions d’euros perçus par Ebomaf, l’entreprise a réalisé les  travaux déjà réalisé  à 90%. Finalement l’Etat guinéen a dit qu’il était en discussion avec ses partenaires financiers qui selon lui, jugent le montant de ces travaux excessif et qu’il demande d’arrêter les travaux. Ainsi, une mission de contrôle a été dépêchée par les autorités guinéennes pour vérifier les travaux effectués par Ebomaf. Le travail a été validé. Ainsi pour le travail qui restait à faire, un montant d’une valeur de 15 milliards GNF a été remis à l’entreprise Guiter S.A pour finaliser les travaux. Mieux, 50 conteneurs de goudrons ont été aussi mis à la disposition de Guiter S.A. Selon nos informations au lieu d’aller finaliser les travaux, cette société aurait dirigé ce goudron ailleurs.

La société Ebomaf s’est retirée de la Guinée depuis 2019 mais les autorités et Guiter S.A ont toujours continué à entretenir le flou. Ce sont là les résultats des enquêtes qu’on a menées pour le moment autour de ce dossier brûlant.

La rédaction