Arrestation des membres du FNDC : on veut les extorquer des aveux pour compromettre l’opposition (Chérif Bah)

11
613

La traque contre des membres du Front National Pour la Défense de la Constitution (FNDC) se poursuit à Conakry et á l’intérieur du pays. Le dernier cas en date est l’arrestation du jeune militant de l’UFDG, Lamarana Gongoré Diallo. Un jeune qui a apparu dans une vidéo visiblement très épuisé oú il répond à ce qui ressemble á un interrogatoire.

Selon ses proches, le jeune a subi des traitements inhumains et dégradants.

Interrogé ce mercredi par refletguinee, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée chargé de la communication et des relations extérieures, est monté au créneau pour dénoncer ces méthodes.

 » Ce sont des méthodes anciennes qui sont en œuvre et depuis longtemps d’ailleurs. Lamarana Gongoré n’est qu’un exemple. Ces jeunes sont kiddnapés sans aucun mandat. Arrêtés, torturés et on veux les extorquer des aveux pour compromettre les dirigeants de l’opposition. C’est ce qui est visé. C’est tout. Pour cela ces méthodes de type stalinien sont encore mises en œuvre en Guinée. C’est extrêmement grave. Donc c’est quelque chose d’inacceptable. Le cas de Lamarana n’est qu’une illustration. Il y a des dizaines de cas. Rappelez-vous du cas de Boubacar Diallo dit  » Grenade?« .

Chérif Bah exige la libération immédiate et sans condition de Lamarana Gongoré ainsi que tous les detenus du FNDC.

MLB

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici