Affaire Ibrahima Sory Camara : Deux ans de prison et deux millions de francs guinéens requis

2
2026

Poursuivi pour injures, diffamations et outrages à l’endroit du chef de l’Etat, le procureur près le tribunal de première instance de Mafanco, Aly Touré, a requis, ce 3 avril, une peine de deux ans d’emprisonnement et une amande de deux millions de francs guinéens à l’encontre de l’accusé, Ibrahima Sory Camara.

Le procès qui devait se tenir dans la salle d’audience de Mafanco, a finalement été délocalisé à la salle d’audience du tribunal de première instance de Kaloum. Durant huit heures d’audience, l’accusé cuisiné, a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés. La partie civile dénonce des propos « extrêmement graves. Les avocats de la défense cherchent à justifier les déclarations d’Ibrahima Sory Camara, tandis que lui les réfute ». Pour Aly Touré, les délits d’injures, de diffamations et d’outrages à l’endroit du chef de l’Etat sont constitués.

La défense ne cesse de dénoncer un « procès politique. Le procureur ne voit que d’un sens le procès qui est dénué de tout fondement. C’est une poursuite sélective. » Pour les avocats de la défense, les déclarations de leur client que le procureur considère comme injures, diffamations et outrages n’étaient pas destinées à l’endroit du président de la République. Pour eux, ce n’était qu’une alerte.

L’affaire est renvoyée au 09 oú une décision sera rendue.

MYD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici