Affaire gloires de la république : Sans les nommer, Bantama Sow tacle Titi et cie

11
504

Ce jeudi 04 juin des cadres du ministère ont animé une conférence de presse au stade général Lansana Conté de Nongo. Cette rencontre avec les hommes de médias vise à éclairer la lanterne des guinéens sur les indemnités accordées à quelques personnes qui ont porté haut le drapeau guinéen. Il s’agit des joueurs vivants du HAFIA 77 et certains artistes selon le département. Mais la mesure pourrait être élargie à d’autres gloires.

Le ministre des sports de la culture et du patrimoine historique a profité de cette rencontre pour « remettre certains pseudo gloires à leurs places». Tout d’abord Bantama Sow rappelle ceux qui critiquent aujourd’hui les actions du ministère qu’ils ont eu la chance d’en faire autant ou plus mais n’ont malheureusement rien fait.

Pour le ministre la génération du HAFIA 77 ne peut être comparée à d’autres dont les époques ne sont pas les mêmes. « Eux ils ont eu la chance d’avoir beaucoup d’avantages, des primes de sélections, de primes matchs et certains même demandaient des assurances maladies pour venir défendre les couleurs de la Guinée. Qu’est-ce que ces gens-là encore peuvent demander à l’Etat ?».

Plus loin, il met ces gens qui dit-il n’ont apporté ni médailles ni coupes à la Guinée. «  On a tellement d’armes secrètes en coulisse que nous pouvons sortir contre tous ces gens là qui se disent dans les radios et les réseaux sociaux gloire…». Des flèches envoyées sans les indexer nommément à Titi Camara et d’autres anciens joueurs de sa génération qui ont récemment sollicité une prise en charge par l’Etat pour les récompenser pour tout ce qu’ils ont fait la Guinée.

Dara Bah, refletguinee

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici