Burkina Fasso: 100 civils tués dans une attaque terroriste au Nord du pays

0
54

Le Burkina Faso, qui voyait enfin ses efforts dans la lutte antiterroriste fonctionner, a vécu la pire attaque terroriste de son histoire hier. Plus de 100 morts ont été décomptés dans une attaque nocturne au Nord du pays.

Au moins 100 civils  ont été tués par un groupe armé dans la province de Yagha dans la nuit. Les assaillants ont attaqué le village de Solhan, tué les habitants civils et brûlé les maisons et le marché. Selon une source sécuritaire du gouvernement, le groupe Etat Islamique dans le Grand Sahara (EIGS) serait impliqué. Cette attaque intervient quatre jours après une annonce du gouvernement. En effet, le ministre chargé de la Réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, a déclaré que le Burkina « ne négociera pas » avec Daech.

Selon le ministre, l’Etat s’opposerait à toute forme de réconciliation avec les terroristes étrangers. Il a toutefois annoncé : « S’il y a des jeunes burkinabés qui se sont égarés et veulent rentrer à la maison. Nous sommes prêts à discuter de leur retour. Il faut laisser tomber les armes et se repentir », a-t-il souligné.

Une source a déclaré à l’AFP : « Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus armés ont mené une incursion meurtrière à Solhan, dans la province de Yagha ». La source, appartenant aux forces de sécurité, a rajouté : « Le bilan, encore provisoire, est d’une centaine de personnes tuées, hommes et femmes de divers âges ».

Lejournal2l’afrique