Baadiko aux commerçants: “
vous ne pouvez pas être des armées des partis de l’opposition et ne pas recevoir les balles perdues”

0
546

Le président de l’Union des Forces Démocratiques et député à l’Assemblée nationale était l’invité ce mercredi de l’émission ” le perroquet” du groupe Evasion Guinée. Mamadou Baadiko Bah s’est exprimé sur la fermeture des frontières entre la Guinée et plusieurs pays voisins. Il a déploré cette situation même s’il soutient que l’Etat a le droit de sécuriser son territoire. Cependant, il précise que ces fermetures ne sont pas sans conséquences sur les paysans.
” N’importe quel Etat du monde a le droit de veiller à la sécurité de son territoire. Il y a eu tellement d’explosion puisqu’on était au bord de la guerre civile ici aux mois d’octobre novembre vous le savez très bien. On ne coupe pas l’internet une semaine pour rien dans un pays. L’Etat a le droit d’assurer la sécurité du territoire. On ne peut pas lui en vouloir. Mais ils sont en train de vouloir punir une région. En disant bon, tous ces gens là sont des armées de l’opposition. Il faut que vous sachiez qu’une bonne partie des préfectures du fouta même en partant de Boffa en Basse-Guinée vivent du petit maraîchage à destination des pays voisins et qu’aujourd’hui cette fermeture des frontières les pénalisent énormément alors que ce ne sont pas des fonctionnaires. Ceci dit, il faut que les commerçants aussi comprennent qu’on ne peut pas faire les affaires et la politique en même temps. Vous ne pouvez pas être là comme des armées des partis d’opposition et ne pas recevoir les balles perdues. Ceci dit, il faut que l’État guinéen qui s’est montré assez fort qu’il rouvre les frontières, on donne une bouffée d’oxygène à tous ses paysans.” a affirmé Mamadou Baadiko Bah

MLB, Refletguinee
654 08 96 97