ACTUALITES

Guinée: qui ne voulait pas qu’Alpha Condé et Aboubacar Soumah se rencontrent ?

Le chef de l’Etat a enfin rencontré ce mardi  le syndicaliste Aboubacar Soumah au palais sekhoutoureya. La rencontre entre les deux hommes a porté sur la grève qui paralyse depuis trois semaines le système éducatif guinéen notamment le primaire et le secondaire.

Cette rencontre a surpris plus d’un quand on sait qu’Alpha Condé a toujours considéré Aboubacar soumah comme un rebelle et avait fermé jusque-là toutes les portes du dialogue. Pourtant, dès le début de cette crise sociale des voix se sont élevées pour demander au gouvernement d’ouvrir des négociations avec les syndicalistes contestataires. Un appel auquel le gouvernement  de Mamady Youla est longtemps resté sourd. Lors de son passage, le lundi dernier dans les GG, le haut représentant du chef de l’Etat Sidya Touré a fait comprendre qu’à la veille du déclenchement de la grève il avait expliqué au président de la République la nécessité  de dialoguer avec Aboubacar Soumah. Même approche chez le conseiller diplomatique du président de la République, Pr Koutoubou Moustapha Sanoh nous expliquait qu’on pouvait même dialoguer avec un fou. Donc qui des proches du chef de l’Etat empêchaient la tenue de cette rencontre. Peut-être le ministre du travail Damantang Albert Camara, qui a tout  le temps qualifié la grève d’Aboubacar Soumah d’illégale. Pour lui pas question de s’asseoir au tour de la table avec un dissident. Peut-être aussi Ibrahima Kalil Konate le ministre de l’Education Nationale ancien membre de la fédération syndicale des professionnels de l’éducation (FSPE ).Ce ne sont là que des hypothèses .

MLB

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =


To Top