ACTUALITES

Labé : Obligés de vendre le kilo de viande au prix conventionnel, les bouchers ferment

image d'archive

Malgré les multiples rappels à l’ordre de la délégation spéciale de Labé à l’endroit des bouchers dans le cadre du respect du prix officiel de vente de la viande qui est de 30 000 GNF le kilogramme, force est de reconnaître que cette mesure est violée depuis l’approche du mois saint de ramadan à Labé. Unilatéralement, les bouchers ont fixé un prix de vente à 35 000 GNF le kilogramme. Ce qui a provoqué la colère des délégués communaux, a constaté Guinéenews©.

« À partir d’aujourd’hui, le kilogramme de viande sera vendu dans tous les 28 quartiers de la commune urbaine à 30 000 GNF. Nous avons dit aux bouchers, s’ils ne peuvent pas vendre à ce prix de laisser. La boucherie sera disponible pour ceux qui vont se plier à cette décision. En plus, c’est interdit à tout boucher d’aller dans un autre quartier pour vendre de la viande à plus de 30 000 GNF. Des dispositions ont été prises pour veiller sur cela car nous allons envoyer des superviseurs. Tout boucher qui sera pris sera poursuivi », a rapporté Mamadou Aliou Sampiring Diallo de la délégation spéciale de Labé.

Du berger à la bergère, Oumar Boun Paraya le responsable des bouchers de Labé réplique : « Le ramadan est intervenu cette année à notre période de crise. Si on vend le kilogramme à 30 000 GNF, on va perdre car ça ne couvrira pas nos dépenses. La seule erreur qu’on a commise, c’est le fait qu’on ne soit pas venu exposer notre problème à la commune. Donc, si on trouve les bœufs à un prix abordable, on va acheter et venir revendre au cas échéant qu’ils ne nous blâment pas. »

Face à cette situation, les bouchers n’ont trouvé mieux que de sevrer la population de la commune urbaine de Labé en viande. Depuis jeudi 24 mai 2018, l’abattoir n’a pas exercé et la boucherie reste déserte. Rencontré hors micros, des bouchers ont laissé entendre que c’est leur façon de protester par rapport à la décision communale leur intimant de revendre le kilo à 30 000 GNF.

Contre toute attente, un boucher s’est faufilé  pour égorger une vache dans le quartier Tata 1. Ce monsieur qui était en train de vendre le kilogramme à 35 000 GNF a été mis aux arrêts par la délégation spéciale de Labé qui compte le sanctionner sévèrement.

Source: guineenews.org

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 3 =


To Top