ACTUALITES

Guinée: lundi 12 mars, un autre jour difficile pour la presse

Alors que le pays traverse une crise sociale qui prend de l’ampleur chaque jour, la presse guinéenne a pris un coup sérieux ce lundi 12 mars. Un groupe de presse a été attaqué, le véhicule de reportage d’un autre incendié et deux journalistes tabassés par des manifestants.

Tout a commencé vers 11 heures quand des individus ont attaqué les locaux du groupe Hadafo Médias. A l’aide de cailloux et autres projectiles, ces individus ont saccagé les véhicules qui étaient stationnés au bas de l’immeuble qui abrite la radio Espace. Les vitres du bâtiment ont volé à l’éclat sous le poids des projectiles.

Peu après, ce sont des journalistes du groupe Évasion qui ont été pris pour cible à Madina. Leur véhicule sera incendié par ces manifestants. Les téléphones des journalistes seront également retirés comme tous les biens qu’ils possédaient.

Ensuite, deux journalistes de Espace TV de retour de Kaloum où ils étaient partis couvrir la manifestation qui s’est déroulée de ce côté seront pris à partie par des manifestants à « casse », Madina. Leurs bourreaux les tabassent avant de les retirer leurs matériels de travail et autres appareils dont des téléphones. Quant à la moto sur laquelle ils étaient, elle est fortement endommagé selon notre confère, Idrissa Barry, qui a été grièvement blessé.

C’est donc une nouvelle journée difficile pour la presse guinéenne qui attend toujours la suite de la plainte qu’elle a déposé contre des agents de PM3. Une plainte qui a été déposée après les violences perpétrées contres des journalistes alors qu’ils étaient partis soutenir un des leurs qui  était en garde à vue au PM3.

Dara Bah

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 23 =


To Top