ACTUALITES

Guinée : l’adoption d’une nouvelle constitution est un passage obligé selon un proche du président Condé

Alors que les débats sur le changement de la constitution font rage dans la cité, Souleymane Keita conseiller chargé de mission du président Alpha Condé donne sa position sur cette question. Le jeune conseiller et également responsable de la cellule de communication du parti au pouvoir estime que l’adoption d’une nouvelle constitution est nécessaire. Et il dit pourquoi:

« Au regard de tout ce qui est en train d’être fait en Guinée en terme d’actions pour le décollage économique de notre pays, au regard de l’environnement institutionnel du pays. C’est une nécessité impérieuse de permettre à la Guinée d’avoir une constitution qui assure la stabilité de manière durable. Le président de la République a l’obligation de le faire. Et nous en tant que parti nous l’exhortons à aller dans ce sens parce-que ça fait partie de ce que moi j’appelle bilan politique du RPG Arc-en-ciel au cours de son passage à la magistrature suprême de la Guinée. Donc il ne faut pas faire de l’amalgame entre qui est candidat en 2020 du RPG va arriver. Pour l’instant nous sommes à la phase de l’achèvement de notre programme de société et des engagements que nous avons pris vis-à-vis de la population. Que ça soit nous ou que ça soit un autre c’est un passage obligé pour la Guinée et c’est opportun. C’est urgent d’aller vers cela » explique-t-il.

A ceux qui affirment que l’actuelle constitution ne donne pas le pouvoir au chef de l’État de changer d’en proposer une nouvelle, Souleymane Keita répond:

« La réalité reste que c’est un droit pour le président de proposer une constitution au peuple après avoir demandé l’avis de la cour constitutionnelle. Il peut toute de suite la soumettre au référendum. C’est un droit constitutionnel, soutient-il.

Ce proche du chef de l’Etat soutient donc déjà ce projet de nouvelle constitution n’en déplaise au FNDC qui se bat sur le terrain contre la modification de la constitution de mai 2010. Celle-ci stipule notamment que la durée du mandat présidentiel est de 5 ans renouvelable une seule fois.

Refletguinee.com, Pellel Bantangni

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top