Coup d’Etat au Mali: « nous ne tenons pas au pouvoir mais nous tenons à la stabilité du pays »

0
345

Les mutins ont invité mercredi les partis politiques et la société civile à se joindre à eux pour « une transition politique civile » conduisant à des élections générales crédibles « dans un délai raisonnable ».

Dans une déclaration lue sur l’ORTM1, la première chaîne publique malienne, le porte parole des militaires a demandé à la communauté internationale, d’accompagner le processus pour le « bien-être du Mali ».

« Nous, forces patriotiques regroupées au sein du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), avons décidé de prendre nos responsabilités devant le peuple et devant l’histoire », a déclaré le colonel-major Ismaël Wagué, chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air.

Il  a assuré que tous les accords internationaux du Mali seront respectés.

« La Minusma, la force Barkhane, le G5 Sahel et la Force takuba demeurent nos partenaires pour la stabilité et la restauration de la sécurité », a affirmé le colonel-major Ismaël Wagué.

Il a invité par ailleurs les citoyens maliens à rester « debout comme un seul homme » pour redonner au Mali « sa grandeur d’antan et son rayonnement sous-régional et international ».

Main tendue à la CMA

Les militaires du CNSP invitent également la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme à les rejoindre pour « la mise en œuvre efficiente » des accords de Paix d’Alger.

Ils estiment que rien ne devrait « entraver l’unité de la nation malienne ».

Le CNSP appelle à faire bloc face « aux forces du mal et qui, selon lui, veulent prendre le Mali en otage.

Dans la déclaration, les militaires ont promis de tenir compte des conclusions du « Dialogue national inclusif (DNI) afin, disent-ils, d’amélioer le cadre de la bonne gouvernance »

« Nous ne tenons pas au pouvoir mais nous tenons à la stabilité du pays qui nous permettra d’organiser dans le délai raisonnable consenti des élections générales pour permettre au Mali de se doter d’institutions fortes capable de gérer au mieux notre quotidien et restaurer la confiance entre les gouvernant et les gouvernés », a lancé le colonel-major Ismaël Wagué à l’endroit du peuple malien.

bbcafrique.com