ACTUALITES

Contrôle de l’UPG: un nouveau coup dur pour Me Alfred Mathos

Alors que la bataille entre Jacques Bonimi et Me Alfred Mathos pour le contrôle de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) va bon train, le premier semble prendre le dessus sur le second.

Après avoir été reconnu par le ministère de l’administration, Jacques Bonimi vient d’obtenir un autre soutien de taille. C’est celui des deux députés de l’UPG qui viennent de lui prêter allégeance.

«Quand on parle d’un parti politique le symbolisme le plus fort ce sont ses députés. L’UPG a deux députés qui siègent à l’Assemblée nationale. Il y’a eu moi et ma collègue honorable Thérèse. Nous deux nous sommes avec Jacques Bonimi puisqu’on a préparé le congrès ensemble. La fraction qui dis qu’elle ne reconnait pas les résultats de son congrès, elle est avec quel partisan, avec quel symbole du parti? Ce ne sont pas les cachets et les registres qui font un parti», a déclaré honorable Sinata Touré.

En dépit de ces soutiens, Me Afred Mathos ne s’avoue toujours pas vaincu. Il continue de proclamer qu’il est le président du parti fondé par Feu Jean Marie Doré. Il qualifie Jacques Bonimi de dissident. Ce bras de fer risque de fragiliser davantage un parti qui est déjà en difficulté depuis la mort de son leader charismatique.

Pellel Bantangni, Refletguinee.com

Tel: 655-814 534

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top