Bah Oury : « la violence est érigée en mode de gouvernance en Guinée» 

0
359

L’impunité marque beaucoup la société guinéenne. Auteurs et commanditaires des crimes de tout genre demeurent sous la protection de l’Etat ou des particuliers influents. Bah Oury, le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG), a dénoncé cette situation, ce 29 octobre sur son compte Twitter. «La culture de l’impunité est un trait permanent de la gouvernance guinéenne durant plus de six décennies. Pour rompre cette longue chaîne de violences liberticides et de négation des droits humains, il faut nécessairement une autre culture de gouvernement au pouvoir.» 

En outre, pendant ces violences post-électorales, plusieurs cas de violations des droits humains ont été dénoncés par la presse et les ONG internationales. Reste à savoir si les auteurs seront traduits devant la justice, ou l’impunité triomphera de nouveau. 

Kourouma, Refletguinee